Choisissez la couverture de mon roman

Bonjour à tous.

J’en suis à l’étape où je dois faire une couverture pour mon roman. Comme vous le savez probablement, la couverture est la première expression du roman, si je puis m’exprimer ainsi. Elle donne en un clin d’œil une idée de l’univers dans laquelle on va entrer en lisant le roman.

Les Maudits est un thriller fantastique très noir qui se déroule dans plusieurs pays. La trame est guidée par la recherche d’un homme disparu par sa bien-aimée. Cette dernière n’est même pas sûre de savoir s’il est vivant ou mort mais déterminée à résoudre le mystère de sa disparition… à n’importe quel prix. Ce qui va la mener vers des contrées mystérieuses mais surtout la transformer profondément. Je vous en ai déjà trop dit (chuut ne racontez rien de tout ça à personne avant la publication).

Avec le logiciel GIMP, j’ai créé trois couvertures et j’aimerais que vous, mes abonnés, m’aidiez à faire un choix. Vous pouvez voter pour la couverture 1 ou 2 ou 3. Vous pouvez aussi faire des suggestions. Laissez un commentaire sous ce billet pour dire vos préférences.

Je tiendrai compte de vos choix pour la couverture finale.

Pour vous remercier, je vous ferai lire dans mon prochain billet les premières pages du roman Les Maudits qui, comme vous pouvez le deviner à la vue des couvertures, est assez noir.

Bonne journée à tous et j’attends vos choix et commentaires.

 

Jechma

 

Couverture n°1:

couverture5

 

Couverture n°2:

couverture2

 

Couverture N°3:

lesmaudits10

Le passage obligé de la relecture

 

student-849825_1920

Dans un tout récent numéro du magazine Lire, celui d’août 2016, Laurent Gaudé, auteur à succès édité chez Actes Sud, confiait qu’il n’aimait pas le travail de correction du manuscrit et qu’il pouvait se passer 8 mois entre le moment où l’écriture de l’histoire est achevée et la fin des séances de corrections. Lire cela m’a donné le sourire.

N’étant pas un écrivain professionnel, j’ai toujours eut honte de mon aversion de la relecture et de la correction de mes écrits. Revenir sur tout ce que j’ai écrit une fois me paraît normal mais quand il s’agit de relire  six fois les 300 pages qu’on a écrites en guettant les moindres fautes, contresens, incohérences, coquilles et j’en passe, les choses se compliquent considérablement. J’ai alors le sentiment de livrer un combat perdu d’avance. Mon manuscrit est comme un espace meublé dont je connais le moindre recoin mais dont les fautes, tels des bestioles venimeuses, sont cachées un peu partout avec la ferme résolution de ne pas se laisser débusquer. Et c’est là qu’interviennent deux acteurs indispensables : le lecteur bêta et le correcteur.

Le lecteur bêta vous relit, cherche les incohérences dans l’histoire, détectes les personnages superflus, les actions inutiles, met en évidences les mauvais changements de rythmes dans l’histoire, etc. Le correcteur quant à lui s’attaque aux fautes de conjugaison, d’orthographe, au mauvais usage des mots, aux lourdeurs stylistiques, etc.

Les deux rôles peuvent être joués par la même personne mais il est plus avisé de confier la correction à un professionnel. En effet, l’activité de correction est une profession à part entière. Après avoir approché deux correcteurs aux tarifs qui, bien que raisonnables, tournaient autour de 2’000 Euros, je me suis dit que des connaissances feraient parfaitement l’affaire. Au pire, je m’achèterai un de ces logiciels de correction pour affiner la détection des fautes de français ou utiliserai un de ces correcteurs d’orthographe en ligne. J’en ai trouvé deux qui ne sont pas mal : Reverso  (http://www.reverso.net/orthographe/correcteur-francais )  et Cordial (http://www.cordial-enligne.fr/ ). L’option des correcteurs en ligne demande toutefois beaucoup de patience car il faut soumettre son texte par petits bouts.

Oui, la phase de relecture est d’un ennui mortel mais puis-je y couper ? Je publie certains de mes textes sur une plateforme qui s’appelle Wattpad, une sorte de Facebook littéraire avec plusieurs millions d’écrivains amateurs livrant des histoires par segments, un peu comme des épisodes de série (voici le lien d’un de mes textes sur wattpad pour vous donner une idée  https://www.wattpad.com/278951763-seigneurial-1). Plus d’une fois j’ai été frustré par la lecture d’un texte sur Wattpad à cause des fautes et des énormes incohérences de certaines histoires pourtant très prometteuses. Quand j’imagine que le lecteur vivant la même expérience en tenant mon bouquin dans les mains, je retourne à l’ouvrage sans rechigner et me sens prêt à me relire une dizaine de fois si nécessaire. Une écrivaine m’a parlé une fois de huit relectures en moyenne. Pour mon manuscrit, Les Maudits, je n’en suis qu’à ma troisième… Alors je vous laisse imaginer ma tête à l’idée des heures de relecture qui m’attendent.

Jechma

NB: Avec Cordial, on peut bel et bien corriger son texte en entier sans avoir à le découper. Je remercie Sophie de la société Cordial de m’avoir appris cela en commentant cet article.